Le mental 

Le but n'est pas le but, c'est la voie. Lao-Tseu

Thérapies Comportementales et Cognitives (TCC)

Podcasts



"Votre cerveau", le professeur de psychiatrie Antoine Pelissolo nous invite à mieux comprendre les effets de l'anxiété

Soyez POSITIF

Fugue / Trampoline de Yoann Bourgeois

Simplification de toute trajectoire existentielle – alternance de chutes et suspensions – le long d’un escalier qui ne mène nulle part.

Apparition d’un motif primordial – la chute – formé, déformé, reformé à l’infini.

Une petite danse spectaculaire d’une extrême précision sur une partition invisible. C’est par cette modalité d’expression du déséquilibre que se fonde l’esthétique du risque. Ce numéro est composé par la répétition d’un état, non pas stable, mais suspendu (debout), progressant et s’intensifiant marche par marche. Les variations de cet état confèrent une tension, une expressivité particulière, permettant de prendre la mesure de cette «prouesse et poétique de l’abandon».

Gérer son stress : l'expérience du Raid, Marc Verillotte

Le stress face à un terroriste qui menace des civils lors d'un attentat peut sembler très différent du stress vécu par nous tous au quotidien. Mais il requiert une forme de programmation de son cerveau que nous pouvons tous apprendre. Ce TEDx nous propose les meilleures clés pour ne pas se laisser déborder par un stress intense. A 56 ans, Marc Verillotte est conférencier dans le domaine de la gestion de crises, du stress et la cohésion d'équipes. Après 5 ans dans l'équipe de France de judo et des belles victoires comme Paris Bercy 1990, il s'est illustré dans la colonne d'assaut du RAID, l'unité d'élite de la police nationale. Blessé par balles après 20 ans de loyaux services, il a reçu la Légion d’Honneur pour fait d’armes. Son livre "Au coeur du Raid" sort en librairie le 15/09/22. 

André CONTE SPONVILLE
Regard sur le sport (Tir à l'arc)

Ce qui compte, ce  n’est pas le résultat de l’acte (le skopos), mais l’acte lui-même (le telos).

La distinction entre le skopos (le but) et le telos (la fin), fait apparaître deux  manières de se rapporter au temps.
Le but est toujours à venir, il n’est jamais  là. 

Une fois qu’il est atteint, ce n’est plus un but. La fin, au sens de la finalité, est  toujours présente, toujours là. En matière de tir à l’arc, désirer atteindre la cible,  c’est désirer ce qu’on a pas... désirer l’avenir, c’est ce qu’on appelle une espérance,  donc une peur. Comme le dit Spinoza, «il n’y a pas d’espoir sans crainte, ni de crainte sans espoir»... désirer ce que l’on a pas c’est se séparer du bonheur. 

Le sage  ne veut pas atteindre la cible
mais seulement la viser bien. 

Il fait ce qu’il désire et  désire ce qu’il fait. Il est heureux. C’est ainsi qu’il atteint un pou en plein cœur selon les textes taoïstes. 

Le sage désir ce qui dépend de lui, désire ce qu’il fait. 

Ce  n’est plus une espérance, c’est une volonté, c’est une action. Ce qui compte, ce  n’est pas le résultat de l’acte (le skopos), mais l’acte lui-même (le telos).

Jean Quincampoix

Jean Quincampoix, tireur sportif en vitesse, donne quelques clés pour comprendre le fonctionnement du mental des athlètes.

Exercice de respiration : 

inspirez quand la rosace gonfle, 

expirez quand elle se dégonfle. 


Un cycle dure 5 minutes, à pratiquer 3 fois par jour pour mettre le coeur en cohérence, se détendre, se clarifier les idées, prendre de meilleures décisions et renforcer son système immunitaire. 

RESPIRATION : 4-7-8 

Un exercice de respiration simple contre le stress pour encourager la relaxation et le calme.


- Inspirez profondément par le nez pendant 4 secondes

- Maintenez l'air dans vos poumons pendant 7 secondes

- Expirez calmement par la bouche pendant 8 secondes

l'Ancrage émotionnel